Skip to content

Info Enfants

La Méthode Suzuki est une méthode d’enseignement de la musique qui s’adresse en particulier à de tout jeunes enfants : les débutants ont en général entre trois et six ans.

Pour les enfants de plus de six ans j’enseigne un combinat de la méthode Suzuki avec d’autres méthodes plus convenables pour ses ages ainsi comme du solfège.  La fonction des parents est différant de cela des parents avec des plus jeunes enfants puis que il est donné plus de autonomie aux enfants.

Quelques principes fondamentaux de la méthode Suzuki

  • Tous les enfants sont doués, c’est à dire que tous sont capables d’apprendre à maîtriser correctement un instrument de musique, même réputé difficile.
  • Un enfant aimé, heureux et constamment encouragé apprend mieux et plus vite qu’un enfant toujours puni ou récompensé uniquement pour ses réussites exceptionnelles.
  • L’enfant apprend principalement grâce à ses dons innés d’observation et d’imitation. La qualité de son environnement musical et moral est donc primordial.
  • De même que l’enfant commence à parler avant d’apprendre à lire et à écrire, il devrait commencer la pratique d’un instrument de musique avant d’apprendre le solfège.
  • L’enfant doit entendre jouer les morceaux qu’il apprend ou qu’il apprendra. Grâce aux enregistrements, cela est possible même si ses parents ne sont pas eux-mêmes musiciens.
  • L’émulation est un facteur essentiel de motivation dans la recherche de la qualité. Les parents et les professeurs de l’enfant doivent donc s’attacher à donner l’exemple de ce qu’ils veulent voir se développer chez l’enfant, surtout en ce qui concerne la joie, l’effort et la discipline.
  • Du fait de leur présence continuelle et de leur importance affective, les parents de l’enfant ont beaucoup plus d’influence réelle sur lui que son professeur, même dans le domaine d’expertise de ce dernier.
  • La patience et l’amour permettent la rigueur : une mère trouve naturel de corriger inlassablement les erreurs de langage de son enfant, sans le punir quand il se trompe.
  • Les autres enfants sont aussi des modèles pour l’enfant ; il est bon qu’il voit les leçons données à d’autres élèves et leurs efforts.
  • Les leçons de groupe stimulent l’enfant et sa sociabilité et le motivent à travers son désir d’imiter les élèves plus avancés, et lui offre une occasion de s’amuser tout en apprenant.
  • La pratique de la musique doit devenir quotidienne, d’abord chez le parent, puis chez l’enfant. C’est seulement par la pratique quotidienne que de réels progrès peuvent être réalisés et consolidés.
  • La mémoire est cumulative : plus un enfant connaît de mots, plus il est capable d’en apprendre de nouveaux. Il faut donc accumuler et entretenir un répertoire de morceaux de plus en plus large si l’on veut que l’enfant conserve et développe sa capacité initiale d’apprendre.
  • Le succès génère le succès : si on présente toujours à l’enfant des tâches qui lui semblent abordables il s’appliquera et se réjouira d’avoir de nouveaux défis à surmonter, car les enfants adorent répéter une expérience qui les a amusés.

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: